lundi 10 février 2014

Matériel pour débuter la frivolité

Petit rappel avant de commencer :
la Frivolité, qu'est-ce que c'est ?
 Depuis que j'ai débuté la frivolité aux navettes, j'ai reçu de nombreuses questions concernant le matériel nécessaire.

 La première chose à savoir, c'est que c'est un art peu coûteux ! 
Le plus cher, ce sont les livres en fait, dont on peut se passer si on apprend avec les vidéos du net. 
Et dans ce cas, on peut débuter pour 10-15 euros.
Voici donc les outils dont vous aurez besoin pour vous lancer !


A - les navettes :
   Les navettes permettent d'enrouler le fil pour le stocker et ensuite s'en servir afin de former les noeuds qui composent cette dentelle.
   Il existe plusieurs sortes de navettes, de formes légèrement différentes, qui peuvent être en plastique, en bois, en os, en ivoire ou en métal.
   Je vous conseille d'acheter au moins deux navettes : en effet, on peut réaliser de jolis ouvrages avec une seule navette, mais on est vite limité niveau technique. 

    Je vais vous parler des deux sortes de navettes les plus courantes.

Les navettes à pilier avec pointe :

La pointe recourbée vers le haut remplace le crochet et permet d'attraper le fil pour faire les raccords.
Le fil s'enroule autour du pilier central.
Les navettes de la photo sont des Clover qui sont vendues par 2 ou 5, à environ 2,50 euros l'unité

Les +
- j'aime beaucoup utiliser ces navettes car elles permettent de travailler avec un fil bien tendu qui ne risque pas de se dérouler.
- je trouve la pointe pratique pour défaire les noeuds en cas d'erreur. 

Les -
- j'utilise souvent un crochet à part pour les raccords, car la pointe n'est parfois pas assez fine pour attraper le fil.
- il est plus fastidieux d'enrouler le fil autour de ces navettes qu'autour des bobines...

Les navettes à bobine et crochet :

Ces navettes sont équipées d'un crochet intégré permettant d'attraper facilement le fil pour faire les raccords.
Elles se composent du corps de la navette et d'une bobine.
Il vaut mieux avoir plusieurs bobines, car on peut ainsi avoir plusieurs en-cours simultanément, ou stocker les restes des différents fils sur les différentes bobines.

La navette rose est une Aerlit vendue avec 2 bobines. Je l'ai commandée en Angleterre (comme le fil Lizbeth) sur le site Roseground au prix d'environ 4,75 euros l'unité.

Les +
- j'aime beaucoup le crochet au bout de ces navettes, très pratique car on n'a pas besoin de crochet à part pour effectuer les raccords.
- le fait de disposer de plusieurs bobines est vraiment très pratique.
Les -
- les bobines s'usent et le fil se déroule alors trop facilement, gênant le serrage des noeuds.


B - le fil :
   On utilise la plupart du temps du fil de coton mercerisé d'une grosseur comprise entre 10 et 100, sachant que plus le numéro du fil est élevé, plus le fil est fin.
   Pour débuter et s'exercer, je vous conseille d'utiliser du n°10 ou plus épais. J'ai fait quelques tests avec du n°8, ce qui m'a permis de bien comprendre et voir comment se forment les noeuds, puis je suis vite passée au n°20, puis au n°40.
   On peut utiliser toute sorte de fils (fil de soie ou polyester par exemple), selon l'ouvrage désiré. Mais le fil doit être solide car il va subir de nombreux frottements.

   Voici les fils que j'utilise : 
1 : Cébélia n°20 de DMC en blanc et écru. On le trouve facilement en mercerie.
2 : Lizbeth n°20 (existe aussi en 3, 10, 40 et 80) de Handy Hands (suivez le lien pour voir les coloris), mon préféré à cause de la grande variété de ses sublimes coloris unis ou dégradés. Je le commande en Angleterre chez Roseground, car je ne le trouve pas en France.
3 : Cordonnet spécial n°30 de DMC en blanc. On le trouve en mercerie.

    Il est souvent difficile de trouver des coloris variés en mercerie, c'est pourquoi je commande souvent mon fil sur le net.

Pour plus d'informations sur les fils, je vous invite à lire cet article : Quel fil choisir?

C- le crochet :
   Si la navette n'est pas pourvue d'un crochet, vous aurez besoin d'un crochet pour faire les raccords. Un crochet fin n°1 par exemple. Adaptez sa grosseur à la taille de vos picots.


D - ciseaux et aiguilles à coudre :
   Evidemment vous aurez besoin de ciseaux, et également de très fines aiguilles à coudre pour rentrer les fils, ou pour défaire les noeuds en cas d'erreur.

E - des perles :
   De nombreux ouvrages de frivolité, notamment les bijoux, comportent des perles de toutes tailles, couleurs et matières. Elles permettent d'agrémenter l'ouvrage, de le complexifier ou de le personnaliser.

E - un livre pour débuter :
   Il faut savoir qu'il existe peu de livres sur la frivolité en français. La plupart sont en anglais. De nombreux patrons sont disponibles sur le net, mais encore une fois, l'immense majorité est en anglais.
   En anglais, "frivolité" se dit "tatting", et il existe même un verbe "to tat".
   
   Pour débuter, je recommande le livre avec lequel j'ai commencé : "les Bases de la Frivolité en 3 étapes" de Tomoko Morimoto.
   Ce livre explique de façon très progressive les techniques de base de la frivolité aux navettes (avec une navette, deux navettes, les noeuds de base, les anneaux, les arceaux, les picots, les raccords, le split ring).
   Les explications sont illustrées de photos pas à pas, les modèles sont variés (bijoux et napperons) et jolis.
   J'ai par exemple réalisé ce dahlia ou cette Rose de Noël à partir de l'un des tutos du livre.

F - les vidéos :
   Les vidéos sont aussi d'excellents supports pour apprendre de nouvelles techniques.
  J'en ai réalisé deux pour l'instant : comment enrouler le fil sur la navette, et comment réaliser le double noeud.
   Vous pouvez retrouver d'autres liens vers des vidéos ou des tutos photos dans la rubrique Matériel et Techniques.

   J'ai aussi rédigé un article expliquant comment débuter la frivolité aux navettes.

J'espère avoir été la plus complète possible, n'hésitez pas à me faire part de vos remarques !


Happy Tatting ^_^ 


La frivolité peut aussi se pratiquer avec une aiguille spécifique ou un crochet particulier. Il existe différentes tailles pour ces outils, mais je ne saurais vous en dire plus étant donné que je n'ai jamais essayé ces techniques.
 


Rendez-vous sur Hellocoton !

18 commentaires:

  1. Je trouve ça hyper joli! J'aimerais bien essayer tiens, je vais voir pour commander des navettes ;-)

    Bisou

    RépondreSupprimer
  2. merci pour cette article. Tout y est très bien expliqué. Tout ce que tu as réalisé tu l'as appris avec ce livre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, j'ai aussi réalisé des ouvrages avec des tutos du net, et appris des techniques plus pointues dans d'autres livres ou vidéos. Je vais essayer de vous tenir au courant de mes découvertes !!!

      Supprimer
  3. je mets ton article sous le coude car j'ai envie depuis longtemps de me lancer mais je crois que je vais plus essayer avec un crochet pour frivolité

    RépondreSupprimer
  4. Voir cet article me donne tellement envie de m'y mettre !

    J'imagine déjà des milliers de petites choses ! J'aimerais bien tester cette technique mais avec du fil un peu plus gros (genre crochet 2 ou 3 pour faire des décoration un peu style médiévale sur des tenue de jeu de rôle grandeur nature ! *o*

    Ca va encore me faire faire des dépenses ! >o<
    Merci beaucoup pour l'article en tout cas, et les liens vers les vidéos sont super ! =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le souci avec du fil aussi gros, c'est que tu ne pourra faire que 4-5 tours de navette. Ou il faut utiliser un système de navettes plus grandes, ça doit pouvoir se fabriquer je pense.
      Sinon faire des recherches sur le cro-tat = frivolité au crochet.
      Je serai curieuse de voir le résultat en tout cas !

      Supprimer
    2. On peut facilement faire de petits motifs avec du fil de taille 3 sur une navette 'normale', mais c'est vrai que pour des bordures, il faudra 'recharger' la navette / bobine souvent. D'où l'intérêt de préparer des bobines 'de rechange' avec le même fil que l'ouvrage, avant de commencer la dentelle (dernière bobine encore attachée à la pelote). Cela permet d'ajouter une nouvelle bobine en cours sans couper la pelote de l'ouvrage ; moins de raccords à faire !

      Il est aussi possible d'utiliser de plus grosses navettes, comme les Starlit ou les Tatsy. Le maniement de la navette est un peu plus difficile pour les petites mains (comme les miennes), mais on s'habitue. Ces grosses navettes à colonne/axe central ('post shuttle' en anglais) sont également parfaites pour travailler avec beaucoup de perles.

      Supprimer
  5. Moi qui commence à m'y mettre de + en + cet article tombe à point nommé ;-)
    merci de ta patience pour tout nous expliquer.
    Biz
    valou77

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ce rappel bien précis et exhaustif, je garde précieusement.
    Bises et belle journée.

    RépondreSupprimer
  7. Il tombe bien cet article, ca faisait un petit moment que je me disais que j'allais voir un peu sur le net le détail et surtout comment commencer car étant abonnée à tes parutions, tu nous montre de jolies réalisations. Merci mille fois

    RépondreSupprimer
  8. Bravo pour cet article !
    J'aimerais l'intégrer, en lien, sur mon blog (sauf objection de ta part).

    RépondreSupprimer
  9. Super-bien l'article et surprend tous les points essentiels du thème. J'aurais aimé avoir trouvé un tel article avant de commencer à apprendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh! quel beau compliment venant de toi qui "frivole" de si jolis bijoux ^_^

      Supprimer
  10. Bonjour Pandore,J'ai enfin réussi à me procurer le livre que vous recommandé et pleine d'espoir avec vos vidéos et le livre j'ai commencé mon premier échantillon. Si j'ai pas (trop!!!!!!) de difficultés avec les mouvements et la compréhension du passage des fils et le transfère des nœuds, je n'arrive pas à savoir si c'est le fils de la navette qui coulisse (comme indiqué dans le livre) ou si c'est celui de la pelote. Merci de votre réponse qui confirmera ce que je pense ou qui m'indiquera que je n'ai rien compris.Félicitations pour votre blog et vos vidéos.
    Salutations frivoles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir !
      Le fil de la pelote (ou de la deuxième navette) ne coulisse jamais, c'est donc bien celui de la première navette, celle que l'on a en main, qui coulisse et constitue le fil de trame.
      Merci beaucoup ! D'autres vidéos sont en prévision...

      Supprimer
  11. Ou je pourrai trouvé un cd pour apprendre la frivolité svp

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.amazon.com/Learn-Tat-Book-Jeannette-Baker/dp/1590122232

      Supprimer

Merci d'avoir laissé un commentaire, et à bientôt ^_^
Thank you for leaving a comment !